Le Centre Ressource Ile de France pour les personnes concernées par les troubles psychiques, pour leurs proches et pour les professionnels

CEAPSY

Votre recherche

Santé mentale, souffrance psychique, troubles psychiques, handicap psychique, ... de quoi parle-t-on ?

> En France, environ 3 millions de personnes souffrent de troubles psychiques sévères.

 

Ces pathologies se situent au troisième rang des maladies les plus fréquentes, après le cancer et les maladies cardio-vasculaires.

 

> Leurs conséquences sont multiples pour les personnes concernées et pour la société : 

 

  • des conséquences sociales pour la personne concernée en terme d'insertion sociale et professionnelle. 
  • des conséquences sanitaires. Les troubles psychiques génèrent une augmentation du risque suicidaire, des troubles somatiques, un risque accru de mortalité prématurée, une espérance de vie moins longue…
  • des conséquences économiques : la prise en charge des pathologies relevant de la psychiatrie représente le 2ième poste de dépenses pour l’assurance maladie en 2011.

 

Il s'agit d'une réelle question de santé publique.

 

Que recouvrent les notions de troubles psychiques, de santé mentale, de souffrance psychique et de handicap psychique ? 

 

La notion de santé mentale

 

 Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, la santé mentale se définit comme "un état de bien-être dans lequel une personne peut se réaliser, faire face au stress normal de la vie, accomplir un travail productif et contribuer à la vie de sa communauté."  La notion de santé mentale ne se limite pas seulement à l'absence de troubles psychiques. 

 

La santé mentale fait partie intégrante de la santé et du bien-être. La santé est "un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne constitue pas seulement une absence de maladie ou d'infirmité". 

 

La santé mentale constitue un droit de l'homme. 

 

La notion de santé mentale recouvre à la fois une dimension individuelle et une dimension collective.

 

La santé mentale d'une personne est multifactorielle : ressources psychiques individuelles, facteurs génétiques, contexte social et économique individuel, accès aux services publics favorisant la santé mentale.

 

Le concept de santé mentale comporte  trois dimensions majeures :

 

  • Les troubles psychiques qui se réfèrent à des classifications et qui correspondent à des troubles de durée variable plus ou moins sévères (Troubles bipolaires, dépression, schizophrénie notamment).
  • La détresse psychologique qui peut intervenir lorsqu'une personne fait face à des situations éprouvantes et à des difficultés existentielles.
  • La santé mentale qui s’intéresse à l’ensemble des déterminants de santé mentale conduisant à améliorer l’épanouissement personnel et le bien-être collectif.

 

La notion de souffrance psychique

 

La souffrance psychique peut apparaître dans diverses circonstances de la vie et faire basculer l'individu dans une maladie somatique ou psychique.

 

Elle est présente avec une intensité variable selon que la personne est en détresse psychologique ou est atteinte d'un pathologie mentale. 

 

La notion de troubles psychiques

 

La dénomination des maladies mentales évolue dans le temps selon le contexte socio-économique dans lequel celles-ci s'inscrivent. 

 

Actuellement, la notion de troubles psychiques est celle utilisée pour nommer les maladies affectant le psychisme. Ainsi, maladies mentales, maladies psychiatriques, troubles mentaux, troubles psychiques sont des termes différents pour dire la même chose.

 

Les maladies mentales sont actuellement classées par symptômes, en ne tenant pas compte du contexte d'émergence de ces symptômes.

 

Deux classifications sont utilisées : la classification internationale des maladies de l'Organisation Mondiale de la Santé, dixième version (CIM-10) et le Diagnostic Statistical Manual, cinquième version (DSM-5), développée par l'Association américaine de psychiatrie. 

 

> En savoir plus sur les différents troubles psychiques. 

 

La notion de handicap psychique

 

Une personne est en situation de handicap psychique lorsque celle-ci, souffrant de troubles psychiques, n'est plus en mesure de faire face à ses obligations d'autonomie pour assurer ses besoins élémentaires, dans un environnement social donné.

 

La loi du 11 février 2005 vient reconnaître le handicap du fait de troubles psychiques et permet la mise en oeuvre de moyens et dispositifs adaptés pour accompagner les personnes concernées par les troubles psychiques. 

 

> La notion de handicap y est définie comme  "une limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d'une altération substantielle, durable ou définitive d'une ou plusieurs fonctions physiques, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un problème de santé invalidant". 

 

> Il s'agit d'un définition environnementale du handicap. La personne n’est pas « handicapée psychique » en tant que telle car elle rencontre des difficultés psychiques; elle est en situation de Handicap Psychique lorsque les conséquences de ses troubles entrent en résonance avec un environnement inadapté.

 

> La reconnaissance du handicap psychique n’est pas un élément figé, fixé dans l’espace et le temps; elle n'est parfois qu’une étape.

 

 

Printer Friendly, PDF & Email