Le Centre Ressource Ile de France pour les personnes concernées par les troubles psychiques, pour leurs proches et pour les professionnels

CEAPSY

Votre recherche

Décloisonner les pratiques pour favoriser le parcours de vie des personnes en souffrance psychique

Une multiplicité d'acteurs

 

>  La prise en charge des personnes en souffrance psychique suppose l'intervention coordonnée de plusieurs professionnel du champ de la santé de manière à favoriser la cohérence et la continuité d'un accompagnement global individualisé.

 

 En France, ce champ se compose de trois secteurs et implique différents professionnels :

 

  • Le secteur sanitairemédecins, psychiatres, etc., exerçant en médecine de ville ou en établissements de santé

 

  • Le secteur médico-social : spécificité française regroupant les professionnels accompagnant notamment les personnes reconnues en situation de handicap, particulièrement sur les questions de logement/d'hébergement, d'emploi, de formation, etc.) Les professionnels mobilisés sont essentiellement issus de l'action sociale : éducateurs spécialisés, moniteurs-éducateurs, assistants de service social, conseillers en économie sociale et familiale, animateurs, etc.

 

  • Le secteur social : ces professionnels (assistants de service social, éducateurs, conseillers d'insertion...) accompagnent les personnes sur le volet de l’insertion sociale et/ou professionnelle.

 

Des logiques d'action différentes, un enchevêtrement des acteurs et des dispositifs, un champ complexe à appréhender

 

> Les acteurs s'inscrivent dans des perspectives culturelles et s'organisent selon des modalités de fonctionnement différentes. Cette organisation génère un "enchevêtrement" des dispositifs et une faible lisibilité des ressources à mobiliser pour améliorer la situation de la personne en souffrance psychique et pour l'accompagner.

 

> En effet, le système est perçu comme un labyrinthe. Cette lisibilité difficile a des incidences sur les personnes mais également sur les professionnels et les proches notamment en ce qui concerne l'accessibilité aux dispositifs d'accompagnement.

 

-->  Ainsi, pour les personnes souffrant de troubles psychiques, cette difficulté peut se trouver, pour certains, renforcée par  les problèmes de non-demande. 

 

--> Concernant les proches de la personne (familles et aidants notamment), souvent mobilisés pour pallier la non-demande de leur proche, ils sont confrontés aux mêmes difficultés de lisibilité et d’accessibilité à l’offre , faisant référence à l'idée d'un réel "parcours du combattant".

 

--> Concernant les professionnels, cette difficulté renforce les freins pour établir des liens entre professionnels de champs différents, dont ils ne maîtrisent parfois ni les codes ni les réalités d’intervention. Par ailleurs, un certain nombre de ces professionnels méconnaissent les notions de troubles psychiques/handicap psychique. Cette méconnaissance a des conséquences en terme d’accompagnement des personnes. 

 

La nécessité d'une coordination et d'un décloisonnement des pratiques, afin de favoriser l'accès aux dispositifs d'accompagnement

 

> Afin de remédier aux difficultés de lisibilité et d’accessibilité, il semble pertinent de travailler la coordination entre les acteurs, afin de redonner du sens aux différentes interventions et de la cohérence au parcours des personnes.

 

Certains dispositifs favorisant la rencontre des acteurs, le travail autour de problématiques communes ont vu le jour, tels les Conseils Locaux de Santé Mentale (CLSM) notamment.

 

Le Ceapsy a pour mission de contribuer à cette mission d'information et de mise en lien entre les différents acteurs de la santé mentale.

 

 

Printer Friendly, PDF & Email